Languages

Bienvenue

Archaeologia Mediaevalis 2023

Musées royaux d’Art et d’Histoire - Bruxelles

16-17/03/2023

 

Archaeologia Collecta

 

La 46 e  édition d'Archaeologia Mediaevalis portera, lors de la première journée du colloque, sur les collections archéologiques et leur relation avec le public.

En 1903, le Service des Fouilles de l'État est créé au sein des Musées royaux d'Art et d'Histoire. Les premiers pas sont alors faits vers la politique archéologique telle qu'elle est menée aujourd'hui dans les différentes Régions de Belgique. Le transfert de ce Service vers l'Institut Royal du Patrimoine Artistique en 1958 et, devenu Service National des Fouilles, sa dissolution en 1988 entraînent un profond changement dans le paysage archéologique, y compris pour les collections et leur gestion. Nous nous trouvons aujourd'hui à la veille d'une vaste réflexion sur l'importance des collections archéologiques, en particulier celles des périodes médiévale et post-médiévale, à avoir non seulement les artefacts prélevés sur les sites mais également toute la documentation de fouilles qui en est indissociable .

Quel rôle les musées ont-ils à jouer dans le paysage archéologique d'aujourd'hui et comment peuvent-ils faire le lien avec les recherches récentes ? Comment les dépôts archéologiques régionaux et locaux peuvent-ils transmettre à un large public, les accroissements indéniables de connaissances qu’ils conservent ? Comment augmenter et revitaliser les apports de l'archéologie à la connaissance des périodes médiévale et post-médiévale ? Comment exposer selon les conceptions actuelles , tout en garantissant la qualité et l'excellence en intégrant dans le storytelling les résultats de la recherche scientifique en constante évolution ?

Quel rôle les techniques numériques de pointe peuvent-elles jouer dans la perception de la recherche archéologique par le public ? Comment traduire les techniques les plus récentes appliquées lors des fouilles en installations innovantes dans le cadre de médiation vers le public, et quels sont les pièges potentiels ?

Que peut-on faire aujourd'hui avec les nombreuses collections qui ne sont pas exposées mais qui sont stockées dans des dépôts depuis des décennies ? Comment celles-ci peuvent-elles également rester pertinentes à l'avenir ?

Pour Archaeologia Collecta, nous sommes donc à la recherche de projets récents et innovants, utiles pour nourrir la réflexion, et qui peuvent stimuler une plus large participation publique dans l'approche archéologique du Moyen Âge et de la période postmédiévale.

Nous envisageons quatre blocs thématiques : les musées, les dépôts, les projets sur site (fouilles, archéologie du bâtiment, paysage) et les pop-ups temporaires.

Comme à l’accoutumée, la deuxième journée du colloque sera l'occasion de présenter les résultats des dernières recherches archéologiques.

 

Ici le call for lecture et le call for paper